Revenir à Projets en cours

IMPREX – H2020

Imprex-Notagline-cmykLe projet IMPREX : IMproving PRedictions and management of hydrological Extremes (Améliorer les prévisions et la gestion des extrêmes hydrologiques)

Apprendre d’aujourd’hui pour anticiper demain

Site web : http://imprex.eu/

Imprex Leaflet

Documents Irstea disponibles pour téléchargement :

  • Poster-IMPREX-SHF

    Manon Cassagnole & Maria-Helena Ramos @ SHF HydroES, 16-17/03/2016, Grenoble

    Poster et communication « Services météorologiques et climatiques pour la gestion hydroélectrique », Conférence SHF HydroES, 16-17/03/2016, Grenoble (France), en anglais (contribution au WP8)

______________________________________________
IMPREX est un projet de recherche et d’innovation de l’Union Européenne financé dans le cadre du programme Horizon 2020.

IMPREX se base sur la philosophie que comprendre les risques actuels est un point de départ efficace pour l’adaptation aux évènements futurs inédits. En prenant en compte les trajectoires climatiques potentielles et un ensemble d’expériences dans divers secteurs vulnérables liés à l’eau, IMPREX mettra les décisions de gestion et les pratiques actuelles dans un contexte futur. De plus, la manière dont les prévisions opérationnelles actuelles d’évènements potentiellement à fort impact à des échelles temporelles variées sont utilisées peut être améliorée, non seulement en améliorant la performance des prévisions, mais aussi en adaptant l’information aux besoins, pratique et contexte de décision des parties prenantes.

Différentes décisions sont prises à différents pas de temps. Les extrêmes hydrologiques à courte ou moyenne échelle peuvent déclencher une réponse d’urgence, mais un changement systématique attendu dans la fréquence d’occurrence de ces évènements est ce qui guide les décisions sur le long terme sur, par exemple, la conception des infrastructures ou les arrangements financiers.

Pour une meilleure anticipation des futurs impacts des extrêmes hydrologiques perturbant la sécurité des citoyens, la production agricole, le transport, la production énergétique et l’approvisionnement en eau urbaine et la productivité économique globale, les capacités de prévision et d’anticipation et leur apport dans ces secteurs stratégiques ont besoin d’être améliorés. IMPREX utilise comme point de départ les systèmes opérationnels actuels de prévisions hydro-météorologiques à des échéances à court et moyen terme et saisonnière, de manière couplée avec des applications sectorielles fondamentales de différentes organisations de gestion de la ressource en eau. Des améliorations de ces systèmes de prévision auront ainsi un impact immédiat sur la gestion quotidienne de l’eau. 

Les éléments fondamentaux d’IMPREX consistent en trois actions interconnectées orientées à la fois vers la science et les utilisateurs :

  • amélioration des outils de prévision et d’anticipation, ainsi que des climatologies d’évènements extrêmes,
  • application de ces développements dans la pratique courante des parties prenantes à travers divers secteurs et sites pilote, 
  • dissémination de l’expérience acquise à partir de ces analyses sectorielles d’impact à une plus large audience par le moyen de l’évaluation des stratégies d’impact et d’adaptation, et la mise en place de « outlooks » des risques hydrologiques.

Financement: Europe H2020

Coordinateur : Institut Royal Météorologique des Pays-Bas (KNMI)

Partenaires : 23 organisations européennes

Début : 1er octobre 2015

Durée : 4 ans

Rôle d’Irstea : Irstea (Antony) est le coordinateur du work-package ‘Hydroélectricité’, dans lequel quatre partenaires européens étudient l’impact d’une meilleure prévision des extrêmes hydrologiques sur les systèmes de production d’hydroélectricité. Quatre sites-pilotes en Europe (Italie, France, Espagne et Suède) composent ce groupe de travail. En France, Irstea travaille en collaboration avec EDF DTG Grenoble. Nous investiguons un modèle de décision basé sur une optimisation heuristique de la production d’énergie pour examiner comment les gains économiques peuvent varier en fonction de la variabilité des entrées au système et des contraintes d’opération des réservoirs. Dans IMPREX, Irstea contribue aussi au work-package qui s’intéresse à l’amélioration de la prédictabilité des extrêmes hydrologiques, mené par le CEPMMT/ECMWF (Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme).

Contact @Irstea Antony : Maria-Helena Ramos